Le Blog de la Mobilité Internationale

OSER un projet de mobilité internationale - 2e étape : SE POSITIONNER

Posted by Marilène Garceau
1 févr. 2014 22:08:00

La première étape de votre projet de mobilité professionnelle a été de saisir une OPPORTUNITÉ qui s'offre à vous.

Mobilité internationale Europe-Canada France-Québec Kennedy Garceau Bonne Annee 2014

 

La deuxième étape dans un projet de mobilité internationale consiste à SE POSITIONNER dans l'environnement du pays d'accueil.

Que ce soit pour le développement de votre entreprise à l'international ou pour une recherche d'emploi dans un pays étranger, il est important de déterminer votre place sur le marché cible. Après avoir travaillé sur votre matrice SWOT ou vos FFPM (Forces, Faiblesses, Possibilités, Menaces), vous connaissez vos forces … il ne reste qu’à les mettre en valeur au bénéfice de votre projet !  Que celles et ceux qui n'ont pas encore identifié leurs forces et leur valeur ajoutée ne s'inquiètent pas; elles se préciseront au cours de leur projet.

Si votre destination est le Canada, sachez que dans ce pays, il est essentiel de développer votre habileté à communiquer sur ce que vous avez à offrir à votre employeur, vos futurs clients ou partenaires.

Vous n'avez pas l'habitude de mettre en avant vos compétences ?

Prenez le temps de faire un retour en arrière et de repenser aux projets professionnels et personnels dont vous êtes le plus fier. Réfléchissez aux actions que vous avez entreprises... et posez-vous les bonnes questions :

realisations_professionnelles_Kennedy_Garceau - Image Sarah St-Germain
  • Quel niveau de qualité avez-vous atteint en matière de service rendu ?
  • Qu'est-ce que cette expérience vous a apporté personnellement ?
  • Qu’avez-vous concrètement apporté à l’organisation ? 
  • Quelles marques de reconnaissance avez-vous reçues ?

Cet exercice vous permettra de :

  • mettre en exergue des qualités "cachées" que vous n'avez jamais pensé à exprimer, 
  • faire jaillir des forces que vous avez mises à contribution à différentes occasions,
  • pouvoir parler de votre valeur ajoutée par des exemples concrets.

Toutefois, il n'est pas toujours facile de parler de soi sans avoir l'impression de "se vanter". Sortir de sa zone de confiance demande un effort supplémentaire. Au fil de vos rencontres, vous apprendrez à mieux exprimer et mettre naturellement en avant votre savoir-faire. Allez-y doucement et n'hésitez surtout pas à alimenter vos échanges par des situations plus concrètes : donner le nom de l'entreprise, de l'outil, de l'événement, surtout si ces références ont une signification pour la personne devant vous. Evitez les acronymes, les anglicismes et les longues explications superflus. Soyez clair et succinct.

Avez-vous exploré votre marché cible ?

Tranquillement pas vite (expression québécoise explicite), vous arriverez à mettre en avant vos forces. Cependant, connaissez-vous suffisamment votre marché cible ? Faites des recherches afin de :

  • connaître les tendances de votre secteur d'activité,
  • identifier les acteurs principaux de votre industrie,
  • découvrir le déroulement d'une semaine type, d'un cycle de projet complet.

Votre compréhension passera également par des rencontres avec des personnes qui occupent un poste équivalent au vôtre. Puisez dans votre réseau de camarades d'école en France mais explorez également le réseau local. Et qui sait, en échangeant avec les Canadiens, les Québécois, vous aurez également l'occasion de détecter vos premières différences interculturelles en milieu professionnel. Si vous occupez un poste de développement commercial, sachez que les techniques de vente sont souvent différentes d'un pays à l'autre. Votre mode de communication devra être adapté afin de favoriser la vente de votre produit ou de votre service.

Les sources d'information sont multiples et peuvent varier selon votre objectif : publications sur l'économie, journaux locaux, ordres professionnels ou lettres d'information des centres locaux de développement de la région où vous vous installerez. Le Ministère des Finances et de l'économie du Québec met à la disposition de la population un site avec une mine d'informations par secteur d'activité.

Connaître, comprendre et se faire comprendre

Tous ces éléments vous ont présentés afin de mieux définir votre positionnement. Nous souhaitons toutefois vous donner un dernier conseil pour la suite de votre démarche ... jusqu'à la prochaine étape que nous partagerons avec vous le mois prochain ... : Travaillez sur la qualité de vos communications que ce soit par courriel, par téléphone ou en personne. Parfois, vous croyez comprendre ou être compris mais n'hésitez pas à "reformuler" pour clarifier vos propos. Il faut retenir qu'au Québec, Français et Québécois ne vont pas forcément de pair, et que dans les provinces anglophones, il est préférable de faire des phrases courtes et précises; une traduction mot-à-mot n'assure pas une compréhension exacte de votre point de vue.

Votre projet commence à prendre forme : définir votre positionnement vous aura permis de franchir une nouvelle étape. 

OSER un projet de mobilité professionnelle internationale cette année ... c'est une excellente idée !

 

Vous désirez 

  • découvrir votre valeur ajoutée,
  • élargir vos recherches et votre compréhension du marché cible,
  • établir un mode de communication adapté ?

Contactez-nous, première consultation gratuite  

Topics: France, Mobilité internationale, Mobilité professionnelle, Kennedy Garceau, OSER un projet de mobilite